Haïti : les « restaveks » en deuil

Rédigé le 15/07/2021

C’est avec tristesse que Terre des Hommes Suisse a appris le décès en Haïti, de Père Miguel Jean-Baptiste, fondateur du Foyer Maurice Sixto (FMS), partenaire local de TdH Suisse, soutenu durant une trentaine d’années.

Père Miguel, qui avait étudié en Suisse, a défendu avec acharnement les droits des enfants, plus particulièrement de celles et ceux qui travaillent dès leur plus jeune âge en domesticité, appelés les « restaveks ». Méprisés par la société dont ces enfants se sentent exclus, souvent maltraités, ils sont privés de leur droit essentiel : l’éducation.

Depuis la fondation du FMS, des milliers d’enfants et de jeunes ont eu la chance d’aller à l’école du Foyer. Les « surâgés » ont rattrapé leur retard et de nombreux élèves ont pu fréquenter des degrés supérieurs ou recevoir une formation professionnelle. Ils et elles sont aujourd’hui respectés-es. Grâce à l’orchestre que le FMS a fondé avec la participation des jeunes, de nombreux villages ont été visités pour diffuser ces messages essentiels : Tou Timoun se Timoun (chaque enfant est un enfant), et leur exploitation par la domesticité est une violation de leurs droits.

C’est dans cet esprit que le FMS continue d’œuvrer en faveur de la défense des Droits de l’Enfant en Haïti.

Toutes nos pensées vont vers l’équipe locale du FMS, les enfants et les jeunes.